Les autres services offerts par Liaison-Justice

Programme en résolution de conflits - La prévention dans les écoles « Passe ton tour » - Les travaux compensatoires

 

 

Programme en résolution de conflits

 

D'abord réservé aux écoles du secondaire, ce programme a été fusionné avec un programme de médiation dans les CPE mis en place par l'organisme de justice alternative Pacte Bois-Francs de Victoriaville. Le programme en résolution de conflits compte deux volets :

- Des conflits bien gérés tout le monde y gagne. Ce programme est réservé et adapté aux Services de garde ; Lorsque deux enfants ont un conflit, l'important n'est pas de définir qui est gagnant ou perdant, mais bien de les amener à trouver la façon de le régler. Le programme proposé vise à outiller les éducatrices afin qu'elles soient en mesure de guider les enfants de 3 à 5 ans dans la recherche de moyens afin de rétablir une relation harmonieuse.

- Programme de gestion de conflits en milieu scolaire. Ce programme est conçu pour les écoles du primaire et du secondaire. Novateur, il permet à chaque groupe (les élèves, les professeurs, les parents, la direction de l'école, l'administration, etc.) de faire appel aux services de médiateurs bénévoles.

Liaison-Justice offre les deux volets du programme en résolution de conflits. N'hésitez pas à contacter la directrice Josée Nadeau si vous voulez en savoir plus.

 

La prévention dans les écoles

 

Forts de leur expérience avec les adolescents et dans le milieu scolaire, les intervenants de Liaison-Justice se déplacent dans les écoles pour faire de la prévention auprès des élèves de 12-13 ans. Ce programme se nomme Passe ton tour. À la suite de la présentation d'un court métrage, les jeunes jouent au jeu «Passe ton tour». Le but est simple : faire les bons choix pour terminer dernier et passer son tour.

 

Les travaux compensatoires

 

Liaison-Justice encadre également la mesure appelée les travaux compensatoires. Elle concerne les adolescents entre 14 et 17 ans ayant commis une infraction à une loi ou un règlement en vigueur au Québec (ex : infraction au code de la route). Dans ce cas, l'adolescent n'a pas de dossier judiciaire.